Vert Luisant version 2017.

Cette année encore, rendez vous ce samedi soir à Lasserre pour la traditionnelle randonnée du Vert Luisant éditon 2017. 18h30, je retrouve Ivan et Jules à la salle des fêtes, recup des roadbooks et sans perdre de temps, on s’affaire pour monter les images sur nos enrouleurs de course. Un rouleau de scotch plus tard et 3 roadbooks pliés, le reste de la troupe arrive ! Nico, Bruno, Alain, Renaud, Tonio, Rémi. Y a plus qu’à installer l’apéro ++ histoire de faire monter la température …  Entre le saucisson, quiches, pâté, boudin et … sans oublier le « zépaule carré » qui coule à flot, nous ravitaillons copieusement en attendant le départ… 19h30 alors que Stéphane nous rejoint enfin, nous passons au chauffage de pneus… Les minutes s’égrainent, les équipes (les plus folles) défilent quand sont appellés enfin « les onvaokedal » au départ avant que ne démarre « les trappeurs de bouconne », prévus 2 minutes plus tard…

C’est partit, d’entrée de jeu et comme dab, l’affaire se met en place… un compteur qui refuse de démarrer, les lampes à ajuster sans oublier les diapos qu’il faut enchaîner rapidement . En haut de la grande montée vers Bouconne les trappeurs nous ont déjà rattrapés et c’est une joyeuse troupe de 10 guerriers qui affrontent l’obscurité dans leur guirlandes et loupiotes colorées.  Sans la moindre goutte de pluie, le terrain est évidemment super sec et bien roulant permettant d’amorcer un rythme soutenu. On croise déjà d’autres équipes (perdues ?), on est bien dans l’ambiance annoncée. Au fil des diapos, le troupeau s’allonge mais reste soudé : Renaud et Rémi ouvrant le plus souvent la voie et le reste de la meute qui suit derrière. Le premier ravito arrive bien vite pour une régalade salée-sucrée. Bien restaurés, nous repartons toujours sur ces singles tournicotants entrecoupés de belles petites bosses casse-pattes. Après une bonne demi heure d’escapade dans les bois, l’odeur du vin chaud vient nous taquiner les narines quand survient le second ravito bien festif avec la bande des pirates et leur sono de ouf. Quelques verres de vin chaud et autres victuailles plus tard, nous revoilà en route pour une dernière séquence. Alors que nous enquillons trop brièvement une portion bien connue du canyon, nous bifurquons par erreur trop à droite et nous retrouvons hors roadbook. Que cela ne tienne, roulant au feeling et après 5 bonnes minutes, nous retrouvons des lucioles dans la nuit et … notre Renaud qui lui était bien resté sur la bonne trace, ouf !

Plus qu’une dizaine de diapos avant de retrouver nos repères, la route puis le sentier plongeant vers le village et la salle des fêtes pour une ultime halte. Encore quelques minutes pour poser nos équipementset montures, récupérer nos affaires et … nous remettre à table pour une troisième mi- temps bien méritée. Entre les crêpes de Nico, les gaufres d’Alain, le flan Coco de Bruno et tout le reste, nous resterons attablés tard dans la nuit sans pouvoir tout finir… Merci les copains pour cette sympathique et festive soirée, merci les maillons pour l’orga toujours aux petits oignons (comme l’excellente soupe d’ailleurs) et à l’an prochain, nous reviendrons bien sûr !

     
     
     

 

Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Je vous rassure de suite, tout ceux avec qui j’ai discuté se sont trompés au même endroit et même en faisant demi-tour, ça collait pas au roadbook ! Donc, là, il y a un lièvre à aller éclaircir à l’occasion !!

  2. On a bien fini par retrouver l’écurie, pas grave … 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.