Vert Luisant 2022

Encore une belle édition du Vert Luisant à Bouconne pour le pur bonheur de quelques 460 riders présents ce samedi soir. Ca démarre un peu à la bourre ce samedi pour le traditionnel échauffement à l’apéro quelque peu écourté cette année pour cause d’arrivée tardive d’une partie de la Dream… Bref, on enquille quand même un Zépaule carré (voire deux…) et hop en place en pré-grille pour un départ programmé à 19h49 précises ! Cette année, exit le roadbook papier pour nous et autre enrouleur, pages à scotcher …. On passe au full numérique avec PDF adapté 2 diapos par pages en inverse vidéo pour pas cramer la batterie trop vite des portables… Pour Steph et moi, ce sera un montage maison sur Kindle pour profiter d’un écran XXL. 

19h49, GPS activés, compteurs à zéro, lampes sur ON … c’est partit pour un grand tour en forêt. Comme dab, ça patine au départ, faut que tout le monde trouve sa place … les premières diapos sont sans histoire puis après du sentier connu en revisite, on enchaine du new single juste dessiné. Ca jardine un peu, retour au parking intermédiaire avec plusieurs équipes quelque peu perdues comme nous … Nous décidons alors de zapper quelques diapos pour repartir sur des symboles mieux identifiables … Perfect, après une puis deux diapos, le choix est judicieux et nous voilà de nouveau sur le bon parcours ! Au passage, j’en profite pour une petite cascade et mon support kindle morfle bien une première fois mais reste encore opérationnel. Nico2, dont c’est la première participation, prends rapidement ses marques et semble particulièrement à l’aise dans la pénombre d’une sortie peu ordinaire. Le parcours est tournicotant avec un savant mélange de roadbook A, B … On croise et recroise des équipes en sens inverse dans un ballet incessant ! C’est déjà le premier ravito, le vin chaud et quelques friandises histoire de se réchauffer car il fait bien frisquet cette nuit en forêt ! Après une belle pause, nous voilà repartis. Devant moi Renaud ouvre la trace au compteur, et suivent derrière Nico, Steph et Nico2 à quelques encablures. Dans un sentier sans histoire mais gavé d’ornières, je chute brusquement dans un glissade dont je garde le secret. Si je m’en tire sans bobos, le support Kindle quand à lui explose et me voilà sans roadbook utilisable… On adapte l’équipe, je passe alors à l’arrière et Nico2 prends la suite devant pour le guidage … Voilà le second ravito , ça caille bien maintenant… On se réchauffe à coup de pâtes de fruits, chocolat et vin chaud avant le final. Alors que nous filons bon train, une branche vient faire des misères sur le dérailleur de Nico2 qui doit passer en single speed pour rentrer. Nico sort les outils et lui bricole un calage de dérailleur maison et nous voilà repartis pour un final rapide. Retour à l’écurie avec une bonne odeur de soupe à l’oignon qui ne trompe pas… On pose rapidement nos montures pour une troisième mi-temps réparatrice tant attendue … Entre pizza, re T’punch, charcutaille et autres crêpes de Nico, la soirée s’éternisera en peu plus cette nuit…

Merci à l’orga autour de Yves pour cette édition du VL toujours aussi sympa. Merci les copains pour le partage de cette belle soirée et bravo à Nico2 pour son baptême au VL qui en appelle surement bien d’autres !

 

Collective estivale à Bouconne

La matinée fût bien festive ce matin à Bouconne pour une belle sortie aux couleurs estivales histoire de marquer le passage de mon 60iéme printemps … Nous étions 9 riders (dont 2 arrivés à la bourre après la séquence tdej et KF) sans oublier Renaud et Stéph présents également mais uniquement pour la troisième mi-temps 😉 Dans un tracé des plus classiques incluant canyon et descente du télégraphe, nous avons arpentés singles et autres sentiers tournicotants pour le plus grand bonheur de la bande of …  Entre le baptême du feu du Gravel fait maison de Rémy et Séverin sautant sur la moindre bosse, nous avons sillonné Bouconne tel un troupeau parfois bien, bien étiré … Après 26 bornes de régalade, place à l’apéro et au tant attendu t’punch + mousses jusqu’à … plus soif 😉 

Merci les copains pour la participation et l’ambiance de cette bien sympathique matinée VTT. Merci également de l’attention pour mon anniv que je vais savourer délicatement … 

 

 

Gruissan autrement …

Après une période estivale particulièrement difficile coté températures et incendies dans nos belles forêts, la Clape n’a pas échappée aux interdictions avec quelques feux, fort heureusement maitrisés assez rapidement si on compare avec les évènements qui ont occupés la cote atlantique cet été. 

Dans ce contexte délicat, où rouler du coté de Gruissan, que reste-il à découvrir, à explorer en cette fin de mois d’août alors que les campings et autres résidences saisonnières se vident tranquillement …  ?

Si l’île Saint Martin moins exposée coté plantations offre de beaux panoramas alternatifs sur les salins notamment, je décide alors d’y poser les crampons par quelques douces matinées. Ainsi, après la digue de l’étang de Gruissan, un instant sur le circuit balisé n°1, la plage sauvage de Vieille Nouvelle, planquée derrière les salins, apparait comme un lieu authentique juste squattée par quelques promeneurs locaux et les kate-surfeurs avides de sensations sur cette bandee dont le vent faiblit si rarement. J’en profite pour quelques prises de vue en drone puis, en mode « follow me », j’arpente la plage sur un sable tassé, propice à la ballade … 

Heureusement, après les premiers jours de septembre encore sous le coup des interdictions d’escapades en forêt, les panneaux sont enfin mis au placard en ce début octobre et je retrouve enfin la Clape ! Au dessus des Ayguades, depuis la Bédarde, j’en profite pour arpenter ses fameux singles dans la caillasse, les pins et autres racines toujours bien présentes. La montée de la vigie reste bien sûr au menu avec au final toujours ce superbe panorama de front de mer. En mode test de ma toute dernière GoPro 11 Black, j’enchaine monotraces, passages techniques et ludiques dans un pur bonheur de sensations retrouvées. Le passage dans le devers de la Crouzade me ramène brusquement aux évènements de cet été dans un spectacle de désolation ultime entre végétation cramée et pins maritimes noircis avec en prime cette odeur de brulé omniprésente. Heureusement cet espace ravagé laisse place rapidement à une végétation verdoyante plus revigorante. Espérons que la nature reprenne rapidement ses droits !

Finish des plus classiques sur ces sentiers roulants si typiques du secteur, pour de très prochaines nouvelles explorations avec surement de belles images « stabilisées » qui bougent  !

 

Le Diamant en boucle

Profitant d’un bien trop court séjour sur Madinina, je retrouve ce samedi, Kristian et Claude, pour un ride en mode électrique du coté du Diamant. Sur un VTTAE Giant d’adoption face aux Turbo Levo de mes compères, nous ne sommes pas très matinaux lorsque nous décollons du Diamant vers le centre équestre.

Ca cogne déjà grave dans la caillasse, ou la prise en main de mon spad de location s’opère rapidement. Sans pause, nous enchainons sur la route de la corniche en contournement de Morne Larcher. A chaque virage, le célèbre caillou semble se rapprocher avant que nous plongions sur Petite Anse puis sur les Anses d’Arlets marquée par une séance de bosses bien physiques. Laissant le superbe ponton, l’église et l’agitation locale, nous voilà sur la route de la Grande Anse avant de bifurquer brusquement vers Cassière tout en haut… La bosse est rude et d’entrée une crevaison m’oblige à la pause technique. Heureusement Claude est bien équipé, (chambre et pompe…) et nous reprenons sans encombre la terrible ascension. De Cassière à Mapou, la transition est rapide avant de retrouver la route ramenant au Diamant par les mornes. S’en suit la longue ascension, heureusement à l’ombre, avant de retrouver en balcon le village du Diamant. Superbe boucle bien énergivore, rythmée de belles vues splendides sur le littoral et ses anses sans oublier ces villages si authentiques. Merci à mes copains d’escapade pour cette belle boucle et la séquence d’apéro / restauration qui ont suivis… 😉