Ca déconfine à Bouconne

8 semaines qu’on attendait ce ride de déconfinement et de retrouver les copains ! Il fait bon ce matin lorsque j’arrive au parking Saint louis bien désert.. Désert pas tout à fait car déjà mes compères sont là et à l’heure, eux ! Faut dire que je suis un peu à la bourre ce matin…

Bref, on se salut de loin, quelques boutades pour l’ambiance et hop, Niko prends les commandes de la joyeuse troupe. Depuis la grande allée vers l’arbre d’Alex, on bifurque à la première bosse à droite puis enquillons le premier single venu. La végétation est dense, toute belle et on retrouve déjà ce plaisir de rouler en pleine nature. Quelques monotraces plus tard, ça jardine un peu avant de retrouver enfin les signes de Single Land de notre ami Yves. C’est net, précis, bien dégagé et super roulant. Bien niché sur ce secteur de Bouconne plutôt épargné des dernières pluies, nous allons ainsi enchainer presque deux heures de virolos à droite, à gauche … du pur bonheur. Si parfois il faut se frayer un passage entre les fougères envahissantes, la trace est bien là, difficile de se tromper. S’en suit une alternance ininterrompue de passages en sous bois, entre les arbres avant de retrouver toute la variété d’ambiance naturelle que nous expose Bouconne.

Les VAE sont majoritaires ce matin mais Marc sur son Giant est bien là et suit le rythme imposé par les nucléaires… L’heure tourne et étant attendu pour midi, on décide un retour rapide au parking. Au passage, dernier tronçon avant Saint Louis et Niko nous gratifie d’un bel OTB au passage sur le chemin, heureusement sans mal. Je salue alors les copains de ce beau partage dominical avant qu’on se promette de remettre ça rapidement !

 

Des rois rafraichis à Bouconne

Il fait plutôt frisquet ce dimanche matin (0°c) à Bouconne pour le premier ride 2020, pour lequel une bonne dizaine de courageux ont répondus présents.

A peine plus de 9h, départ des festivités et après la photo de famille, suivons le guide Nico pour un circuit aux petits oignons… Les VTTAE en tête, les musculaires pas bien loin, nous avons arpentés les sentiers sur une belle petite boucle plutôt bien roulante agrémentée de tapis feuillus, de quelques troncs d’arbres ici et là et de rares passages gadouilleux, histoire de … ne pas revenir trop propres ! Les bosses et autres singles s’enchainent dans une joyeuse ambiance et, après une ultime portion de tournicotage sur la zone SingleLand, revoiloo le parking Saint louis après 2 heures de régalade. Il est 11h30, les marcheurs sont déjà là,  Marco aussi pour la troisième mi temps et les fameuses galettes. Elles ne sont pas venues seules cette année les galettes puisque entre l’apéro pâté…, les fameuses gourdes de rhums de Nico et Bruno, le foie gras et les breuvages en tout genre … la table de picnic est full  ! Si Nico et Yann sont bien les rois attitrés de la matinée, nous trainerons encore un bon moment à finir les restes entre quelques bières belges et autres bulles !

Bravo et merci les copains pour le partage de cette belle matinée. Une bonne année VTT à tous et à très vite sur les sentiers.

 

Escapade du marché de noel

9h ce dimanche matin, la fine troupe est bien à l’heure pour le rdv annuel du ride de noël. Nous enquillons rapidement les bords du Touch en direction de la ville rose. Le sol est souple, pas trop gras, le vent frais mais pas trop froid, bref, c’est impec pour aller grignoter un bout en place du Cap ! L’allure n’est pas franchement violente non plus et après le passage du Touch à Lardennes, direction Saint Martin et le fameux moulin pour la photo de famille…  Après une séquence de jardinage à l’entrée de Toulouse et quelques photos, nous filons bon train sur la digue le long de la Garonne et retrouvons rapidement la place Saint Pierre puis enfin la place du Capitole. Sans hésitations, nous parquons nos montures alors que la police filtre les passages derrière nous, ouf ! Toute la troupe est passée, y compris Dominique qui nous rejoint in extrémis…

Un coup d’antivol plus tard et hop, direction le premier stand pour la tournée générale de la fameuse bière de noël. Entre temps Fifi et Domi nous rejoignent et nous attendons patiemment l’ouverture du stand d’Aligot dans une belle ambiance … Go, on ne compte plus les portions d’Aligot qui filent et viennent s’entasser sur notre tonneau sans oublier les bretzels de Domi !  Après une bonne heure de séquence ravito et de belles rigolades, l’heure du retour au bercail sonne.

Nous quittons Domi et sa monture et prenons la direction d’un retour direct via le pont neuf.A vive allure, ça file sur les trottoirs et autres pistes cyclables, Domi et fifi suivent a quelques encablures.. A Lardennes, nous rejoignons le Touch pour un retour plus nature sur les bords du Touch. Enfin, à Plaisance, je salue les copains qui poursuivent sur le GR. Merci à tous pour le partage d’une belle matinée sportive. Pas de bobos cette année et un max d’Aligot.

 

 

Des vaches et des toubibs en forêt !

Les éditions du vert luisant se suivent et ne se ressemblent pas toujours ! Il est vrai que l’arrosage quasi ininterrompu depuis deux semaines a particulièrement changé la donne cette année…
Qu’à cela ne tienne, malgré d’importantes défections avec pas mal de convalescents… nous présentons deux équipes originales avec « opération bouconne » , des chir disjonctés habillés par Marco, et un troupeau de « vaches à led » normandes coachées par Stéphane. Arrivés une bonne heure sur place, c’est le traditionnel apéro avec une table bien remplie. Nous avons la bonne surprise d’accueillir Bruno à cette occasion qui a senti l’odeur du tpunch coulant à flots ce samedi soir à Lasserre ! Bon après pizza, harengs saur martiniquais, charcutaille, rhum et autres grignotages, place aux déguisements dans une ambiance surchauffée.

Déjà 20h10, vite, nous voilà en pré grille pour le départ, les toubibs précédent les vaches de 2 minutes, GO ! Alain aux commandes du roadbook, ma pomme et marc aux compteurs, nous prenons nos marques. Rapidement les vaches nous rejoignent et c’est ensemble que nous gravissons ( à pied) la fameuse côte transformée en patinoire gadouilleuse… En haut les vaches s’affolent et nous nous retrouvons seuls dans la nuit. Ouf, à la traversée du bitume, elles sont bien là , paisibles en bordure d’un champ, elles nous attendent 😉 C’est en troupeau de 11 riders que nous entamons l’entrée dans Bouconne. Ha, ça glisse grave, bien imbibé (le terrain) et en partant dans le dernier tiers, les traces sont usinées et piégeuses. Nous enchainons les diapos jusqu’au premier ravito. Sans trop nous refroidir, c’est repartit pour d’énergivores tournicotis du coté de Single land, le bac à sable d’Yves. Le terrain est extrêmement meuble et nous laissons pas mal d’énergie dans ces virolos qui n’en finissent pas. Bien sûr, c’est sans compter sur les autres équipes que nous croisons, recroissons et les soucis de roue arrière à plat de Stéphane…

A mi-parcours, nous frisons un long moment de solitude et de doute ; Stéphane décide de passer sa roue en chambre à air, Jules annonce avoir perdu son portable en forêt et Guillaume, notre navigateur émérite, ne comprends plus le roadbook… A coup de chambrage, de tentative de géolocation du portable et quelques démonte-pneus plus tard, nous repartons franchement refroidis … ca revire encore et toujours, les premières lampes s’éteignent, batteries à plat. C’est alors que lors du deuxième ravito, après quelques vins chauds, nous décidons un retour direct à l’écurie compte tenu du timing et du reste … Depuis la piste, nous retrouvons rapidement le bitume et la route vers Lasserre. Nos montures au repos, un brin de toilette, nous filons vers la soupe au fromage et la fameuse troisième mi-temps réparatrice. Nous finirons tard dans la nuit… Merci aux copains de jeux pour cette édition VL bien physique, bravo à Marc et Steph pour les costumes, Guillaume, Alain aux roabooks, Marc et Laurent, les nouveaux sans oublier la météo pour la chorégraphie et l’orga pour tout le reste comme dab !