Le périple de Toulouse à Gruissan

Pas facile de résumer en quelques lignes un périple VTT de 3 jours pour 15 baroudeurs qui après avoir éprouvés les éléments ont fait la trace de pneus sur quelques 300 km de chemins, cailloux et racines sur un parcours unanimement fantastique…  Désolé pour la longue prose à suivre …

J0 : (Averse tropicale à Blagnac)
Ca commence très fort ce matin à l’arrivée des martiniquais à Blagnac. Cela fait deux mois, que l’on n’avait pas vu une goute de pluie et c’est une véritable averse tropicale qui accueille nos visiteurs. Nous chargeons rapidement vélos et bagages sous les trombes d’eau avant de s’entasser dans le garage, ne facilitant pas le montage et la préparation des VTT. Quelques bouteilles de liquide Blanc viendront bien entendu réchauffer l’atmosphère en attendant le départ annoncé du lendemain….

J1 : Montée vers les Cammazes
La journée du mercredi 8 juin commence dés 5h du mat pour nos amis Martiniquais. Pour cause de décalage horaire et quelques 20 °C de moins que prévu, la mise en condition commence par une plâtrée de pâtes et quelques sardines vite englouties…Tout le monde s’active rapidement dans les derniers préparatifs de départ sous quelques gouttes de pluie… 09h35, la bande des onze accompagnés du véhicule suiveur entame enfin le fameux périple. Se faufilant dans la circulation Toulousaine, c’est en peloton coloré et étiré que nous rejoignons le tant attendu canal du midi, fil rouge de l’aventure. Sous un ciel de plus en plus menaçant, nous retrouvons nos derniers compagnons de voyage à l’écluse de Castanet. Voila enfin le grand départ, Christophe et Jacky ouvrent la voie, suivent dans le désordre Maurice, Eddy, Frantz, Ulric, Christophe, Max, Kristian, Philippe, Rémi, Bruno, Mathieu, et votre narrateur, Jérôme assurant le suivi logistique dans le minibus rallongé de la grande remorque. Sur les berges encore goudronnées (ca va pas durer !), le rythme est soutenu malgré l’appréhension de ce qui nous attends devant … Brusquement, ce que nous craignions arrive, une violente averse nous rince durant plus d’une heure, nous rejoignons péniblement le Seuil de Naurouze trempés jusqu’aux os et frigorifiés. Heureusement, le trappeur (Bruno) et Jérôme nous préparent déjà de bonnes soupes chaudes réparatrices et le ravitaillement qui va bien. Il nous faudra presque deux heures pour réhabiliter nos organismes, se sécher au mieux avant de reprendre le périple sous un ciel franchement peu propice. Heureusement les bananes (séchées, elles!) des tropiques (www.fariba.fr) amenées en cargaison de Martinique seront d’un grand réconfort.

La rigole de Riquet malgré son tracé plus tournicotant n’est pas aussi roulant que prévu. Il faut choisir ses trajectoires entre flaques boueuses et portions herbeuses gliss antes. L’arrivée au lac de Lenclas est l’occasion d’un premier break minibus pour Philippe, laminé par ce mauvais temps. Après un petit ravitaillo, nous poursuivons jusqu’à Revel ou Frantz et Kristian décident aussi de s’’économiser. C’est donc à 11 que nous entamons la montée infernale vers le lac de St Ferréol, Jacky, Rémi et Christophe sur le GR, nous autres par la bosse bitumineuse guère moins pentue mais  un poil plus lisse. Après 90km de plat, certains sont véritablement surpris du relief. Un dernier regroupement à l’entrée du lac puis c’est la montée finale vers les Cammazes pour un finish bien escarpé en sous-bois jusqu’au gite. Le cordon s’allonge, Rémi poursuivit par Maurice sont loin devant, je ferme la marche derrière.. Ouf, l’arrivée en pleine nature arrive comme une délivrance. Perdu au cœur de la Montagne Noire, nous prenons rapidement possession du gite et des installations mis à disposition. Après les étirements pour certains, la lessive pour d’autres, le lavage des vélos … la soirée devant la cheminée puis autour d’un cassoulet bien fumant sera encore l’occasion de se remémorer ces premiers 105 km terribles en attendant la suite …..

J2 : De la Black Mountain à la Cité en passant par Aragon…
Si la nuit en gite fut bien réparatrice malgré de sacrés ronfleurs (que je ne nommerai pas) …, cette seconde journée s’annonce plus clémente même si le ciel est encore voilé au réveil. Le timing étant serré, les préparatifs vont bon train : T’dej à 8h, vérification du matériel et départ réel à 9h30 presque comme prévu… Ca démarre par une grimpette de chauffe pour rejoindre le village des Cammazes avant d’enquiller la rigole pour la montée progressive vers le lac du Lampy. Le soleil joue à cache cache, l’ambiance détendue est l’occasion d’apprécier ce parcours en sous bois de toute beauté. Arrivés rapidement au lac du Lampy, notre valeureux chauffeur, transformé en vététiste émérite nous rejoint pour un tour du lac improvisé. Ce sera l’occasion d’une balade sympa entre chemins techniques, petits portages et quelques frayeurs pour certains. Trêve de récré, l’heure tourne et nous reprenons la rigole direction la prise d’eau d’Alzeaux dans un décor toujours aussi somptueux. Si devant les rouleurs s’en donnent à cœur joie, derrière Frantz s’économise face au parcours restant… L’arrivée en haut de la rigole est l’occasion d’un dernier regroupement avant de découvrir le pays Cabardés. Les rouleurs déjà loin devant, Bruno doit récupérer in extremis Philippe grisé par une belle descente en terre inconnu. Le village Fontiers-Cabardés est l’occasion de bifurquer ensemble (Philippe, Bruno, Frantz et moi-même) pour une descente grisante de quelques … 15 km qui restera assurément dans les annales ! Nous enchaînons du single roulant, des sentiers empierrés et ravinés puis encore de belles traces quand ralentit par une crevaison d’Eddy nous retrouvons le groupe des fous furieux devant. Petit recap, il manque trois personnes à l’appel, perdus on ne sait ou … Nous repartons en direction d’Aragon toujours sur ces sentiers rocailleux et descendant, quel bonheur ! L’arrivée au centre du vieux village s’opère à vive allure et ho, surprise tout le monde est bien là, au rendez vous du minibus y compris nos trois compères égarés et qui ont rejoint Aragon par la route !

Sous l’impulsion de Bruno, encore deux petits kilomètres à la recherche de l’aire de Picnic placé dans un secteur dominant le village à l’ombre des pins maritimes. C’est la pause casse croute et encore de superbes échanges sur cette matinée d’anthologie ! Vers 15h00, un petit groupe encore aiguisé part pour le petit circuit balisé autour d’Aragon. Jérôme en profite pour se joindre à nous et oublier un instant le véhicule suiveur. La météo est maintenant plus estivale et les sentiers de caillasses sur les plateaux sont exigeants. Le circuit nous entraine encore vers Montolieu ou nous alternons de beaux drailloux typiques du coin. Le single track final revenant vers Aragon agrémente la parcours de la partie joueuse qui manquait. Encore un effort et nous voila de retour après cette escapade de pur VTT.

A peine revenus et avant de refroidir, nous voila de nouveau tous ensemble sur la trace finale en direction de Carcassonne, ultime halte de la journée. Un peu de jardinage sur une trace privée, encore quelques passages physiques avant de retrouver le monde urbain vers la cité. L’excursion se poursuit à travers les rues piétonnes avant de retrouver l’enceinte de la cité majestueuse, impressionnante. L’abbaye au pied des remparts nous y attend et c’est avec un grand soulagement que nous en terminons, pressés d’un peu de détente. Après le repas sportif de la cantine de l’Abbaye, nous irons jouer les touristes dans le coeur historique avant une deuxième nuit de repos salutaire….

J3 : Les canaux de Carcassonne à Gruissan
Ce vendredi matin, les organismes commencent à être éprouvé quand après le tdej matinal, nous reprenons la direction du canal du midi. Traversée de Carcassonne sans encombre dés 08h00 du mat, nous retrouvons les berges du canal du midi quittées l’avant veille. Le rythme imposé par Christophe et quelques autres devant est soutenu mais le groupe reste soudé jusqu’à l’arrivée dans Trêbes ou nous attends Jérôme. Je profite de la pause photo devant les fameuses écluses pour soigner un tendon récalcitrant et prendre en charge le minibus, Jérôme ayant des fourmis dans les jambes et souhaitant partager le bonheur de rouler avec le groupe. Je laisse donc nos sportifs repartir pour les attendre 25km plus loin à La Retorde à peine une heure plus tard. Juste le temps de me garer, de tailler la bavette avec un hollandais en trip en canoë pour … voir arriver la caravane en file indienne le long du canal, ça déchire. Le temps de me remettre en selle, passer les clefs du camion à Bruno, Jérôme plus que jamais en Vtt, pour repartir en direction de la mer. Le circuit est roulant, plaisant sans oublier le vent favorable qui vient lui aussi se mêler à la fête. Voila déjà Sentenac en Minervois puis enfin Le Somail, ce superbe village fleuri si typique ou Bruno nous attends pour la pause déjeuner. Ce n’est que 2 h plus tard que nous levons le camp pour les 40km qui nous séparent de l’arrivée. Le canal du midi nous quitte pour celui de la jonction en direction de Salleles d’Aude et ses fameuses haies de pins parasol.

Séquence émotions lorsque nous bifurquons  sur le pont du chemin de fer pour sauter l’Aude et rejoindre le canal de la Robine… pas de soucis, les trains attendent au pays Audois! Nous reprenons encore un bon rythme sur le canal avant d’atteindre Narbonne et la place de la cathédrale pour une dernière pause touristique devant les vestiges de la Via Domitia. Séquence photo puis nous quittons rapidement La civilisation pour retrouver les berges de la Robine en direction de la grande bleue. Le vent est toujours favorable et c’est avec 2 bonnes heures d’avance sur le timing que nous découvrons la tour Barberousse de Gruissan, notre destination finale. Encore 4 km en direction les Ayguades via la piste cyclable et le camping LVL ou le minibus top synchro arrive en même temps, quelle organisation ! Il est temps de poser les machines et profiter de la plage et de la piscine…  On se congratule  On l’a fait !!! Bravo les copains !

 

J4 +++  Détente, plage, Soleil …et Festejades à volonté !
Hormis l’escapade VTT dans la clape du dimanche matin, chargée d’émotions, variée et bien sportive, nous passerons trois jours de détente bien mérités avec une météo tip top enfin au rendez vous. N’oublions pas l’ambiance de feu en soirée aux Festejades ou la Martinique a résonnée dans le vieux village médiéval dans des zouks endiablés ! Les derniers cubis de rhum vidés, il est temps ce lundi 13 juin de lever le camp et rentrer vers Toulouse, les cuisses lourdes, les mollets durs mais plein d’images dans la tête.  Merci à tous les copains pour l’ambiance, l’énergie de cette aventure autant réussie qu’inoubliable.

La galerie photo complète LA VIDEO Trace du périple Trace dans la clape
Pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. Des images plein la tête, montée vers les cammazes, tracé de la deuxième journée splendide au coeur de la montagne noire, arrivée vers Gruissan, Festejades, découverte de la clape, mais également des sourires plein le coeur avec les fous rires en cascade provoqués par nos trublions martiniquais et la bonne ambiance générale qui a régné de bout en bout entre nous.

    Au delà de cela je tire un grand coup de chapeau à nos organisateurs pour le travail effectué en amont, car tout s’est parfaitement déroulé, ainsi que pour le travail de l’ombre réalisé pour les ravitos, le transport de nos affaires etc…

    Pour ma part, la satisfaction d’avoir réalisé ce périple sans encombres grâce aux encouragements hebdomadaires de Bruno et Gilles qui auront su susciter beaucoup d’envie et de motivation pour cette aventure.

    Vivement les prochaines, et pourquoi pas un de ces jours sous les embruns antillais.

  2. Grand grand merci à Gilles et Bruno pour ce périple, qui nous a fait découvrir des parcours superbes, et surtout partager avec tous 3 jours de franche rigolade!

    La martinique a ensoleillé nos journées d’effort, même sous la pluie battante du premier jour, et arrosé nos soirées de tipunch, que demander de plus ! Je suis très heureux de les avoir tous rencontrés, et ai encore plus envie du coup de découvrir leur île.

    Spécial dédicace à Jérome, qui a transporté toutes nos affaires et autres victuailles durant ces 3 jours, mais attention, la prochaine fois, c’est sur le vélo qu’on t’attends !

    Pour continuer nos voyages découverte, qui serait partant pour un week end prolongé dans les pyrénnées en septembre prochain ?

  3. merci pour vos retours qui incitent voire suscitent encore de nouveaux projets à venir. c’est vrai que c’était bon, fun et sous le charme de la Martinique on s’est régalé !!!!!
    Superbe groupe même si tous n’ont pas pu finir sur le run de la Clape (à replanifier prochainement dans nos tablettes) et les souks endiablés pendant les festejades …..

  4. Frantzy
    Ca y est c’est le réveil en Martinique,les images défilent, que du bonheur..!! Que de moments de joies, de grande fraternité dans des paysages d’une beauté enivrante, ces longues heures de pédalages le long du canal rythmées par le cortège des péniches, et le passage aux écluses.Ces images des vignes, des champs de blé, toute cette nature magnifique… !!!
    Et puis il y a les hommes,… et la j’ai un pincement au cœur..cet accueil, cette chaleur,comme si on n’avait toujours pédalé ensemble.Un immense merci à vous tous, un spécial request pour Gilou et Bruno le trappeur, Jérôme, pour cette organisation sans faille,à Thomas..heu..je veux dire Christophe,à Rémi,Jacky et Mathieu pour leur convivialité et leurs esprit sportif
    Un grand grand merci à nos organisateurs kristian et Philippe pour avoir choisi cette région et goupiller ce voyage…

  5. Merci Gilou encore une fois tu nous fais rêver . Quel régal !
    On s’y était cru à participer . Chapeau pour l’organisation . De beaux souvenirs pour tes copains de Martinique. Le vélo unis … A bientôt .Thiery

  6. MERCI A CHRISTIAN ET CHRISTOPHE DE m’avoir donné l’info pour parcourir cette belle aventure ke je n’ai pas vécu avec eux…………..Mais félicitations pour le résumé, on s’y croirait et super beau diaporama auquel j’ai piqué de belles photos pour le résumé du club et le partage des internautes de la martinique………..

  7. Bravo à tous pour cette belle escapade, et à Gilou pour le récit… j’aurais aimé me joindre à vous 😉
    Rémi n’hésite pas une seconde pour le VTT en Martinique : l’île est magnifique, et je garde un souvenir impérissable de l’accueil/organisation par Kristian (même si ma prestation sportive a été catastrophique ce jour là : on mettra ça sur le compte du décalage et de la chaleur 😉 )

  8. Sympa cette semaine et cette balade de trois jours vers la mer via la montagne noire, après deux éditions « canal » à destination de Gruissan à quand la totale jusqu’à Sète ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.