Roc d’Azur 2010 : En direct de la planète VTT

departroc

… Il y a pratiquement un an, 5 copains : Bruno, Rémi, Frédéric, Laurent et Gilles s’inscrivaient au Roc d’Azur 2010 … un an plus tard ….

… Débarquement IMG_8130
Après 5h de route, arrivée aux Issambres à la Villa Tricoli ou nous sommes accueillis chaleureusement par Joëlle et René. Nous investissons rapidement les lieux après avoir déchargé VTT, bardas et autres sacs … Direction ensuite F
réjus ou nous récupérons Laurent avant de nous immerger  dans l’ambiance du Roc Ruelles qui se déroule dans le centre du vieux village. Cette épreuve en pleine ville entre passages étroits, escaliers et autres trottoirs à dévaler donne le tempo de ce qui nous attends. Le niveau est impressionnant et les concurrents ne font pas dans la dentelle. La place de la mairie, lieu d’arrivée, ressemble à une ville étape du tour de France avec podium, sono à fond et la foule déjà bien présente. Le décor est planté et bien planté !

Le Salon
IMG_8168

Samedi : Après un petit déjeuner copieux suivi d’une séance mécanique de réglages des spads.., direction la base nature de Fréjus. Bouchon sur la route, ça commence bien avec des VTT partout et dans tous les sens, confirmation, on est bien ici sur la planète VTT … Première grosse impression sur le salon lorsqu’on franchit les portes du chapiteau, ils sont tous là, les constructeurs de bikes et autres exposants de matos en tout genre. Ils sont beaux n’est ce pas les Yeti de chez Tribe, les SantaCruz Blurt, les … Même Hope a déballé ses plus belles pièces, de l’orfèvrerie pour bikers fortunés… Après un tour aux inscriptions pour la recup des dossards, la zone extérieure du salon regorge encore des stands plus tape à l’œil les uns que les autres. Specialized, Lapierre, Scott, … Elles sont bien en place les armées de mécaniciens devant la pléthore de bikes de test qui n’attendent que d’être montés. Même Kona, à la grande satisfaction de Rémi, arbore des vélos magnifiques, la photo est trop tentante, la casquette aussi (voir la galerie photo…). Après une courte pause, place aux animations et aux démonstrations de Slope style sur ces rampes de «ouf ». Ils n’ont, pour certains, que 14, 15 ans à peine et enchaînent loops et backflips devant une foule en délire, énorme ! Dernier détour devant le bikepark des Supercross BMX ou les tribunes combles s’extasient devant ces fous de bosses ! Bref, le tourbillon du VTT est bien passé par là..  il est temps d’aller se préparer pour ce qui nous attends demain ….

IMG_8211Notre Roc à nous,
Debout 07h00 pour un t’dej aux timing serrés et adaptés (merci Joëlle !). Nous filons vers la base nature et devant le risque important de bouchons, nous décidons de nous garer quelques bornes avant, histoire aussi de faire tourner les jambes avant le départ… Fin prêt, nous convergeons vers le ligne de départ, il y a du VTT partout et dans tous les sens, visiblement, nous ne sommes pas les seuls… Le ROC, course mythique qui clôture l’événement du Roc d’Azur annonce 4700 participants sur 8 vagues espacées de 15 minutes. Nous sommes dans la deuxième vague et partirons ¼ d’heure juste derrière les pros. Après une petite heure d’attente, l’accès au sas de pré-grille est ouvert pendant que le compte à rebours égraine les minutes puis les secondes sur le panneau, la tension monte… Bien sûr, histoire d’éviter le stress, Laurent crève, juste avant le départ. Ouf, pneu réparé en moins de deux (merci Fred), feu vert pour rejoindre la ligne de départ avec les quelques 595 autres concurrents …

IMG_8222L’hélico de France 3 Région PACA est en stationnaire face au départ, les dernières secondes s’écoulent et « Top départ », la ruée des bikers s’étire tout à coup, c’est parti. Nous laissons filer les fous furieux devant, à fond… Dans un cordon ininterrompu, les premiers kilomètres très roulants nous entrainent de l’autre coté de la nationale pour atteindre rapidement les premières difficultés du massif. Ca bouchonne pas mal sur les passerelles aménagées puis vient la première bosse bien pentue avant de basculer dans la mythique descente du Fournel très cassante et sélective, ça double partout et dans tous les sens, ouf ! Puis, nous attaquons la fameuse et interminable montée de la Flute sur 3 km avec un finish à 18%, rien que ça! Fred et Rémi nous attendent en haut, dans un tir assez groupé Bruno et Laurent me rejoignent avant d’attaquer la descente des Clapiers sur un sentier monotrace bien technique sur encore 3 bons kilomètres. Nous sortirons de ce sentier par un portage sur une vingtaine de mètres dans la roche escarpée sous les encouragements de Fred et Rémi déjà devant, de véritables chèvres ceux là!

IMG_8239Km22, la piste s’élargit quelque peu et monte inexorablement jusqu’aux Clapiers, piste sur laquelle, ma chaine subitement vrillée se bloque dans le dérailleur. Nous mettrons prés d’un 1/4 d’heure avec Bruno pour réparer. Fred, Rémi et Laurent nous attendent patiemment au deuxième ravitaillement, merci à eux! Nous repartons rapidement, de nouveau sur l’ascension de la Flute mais côté nord cette fois par une piste technique empierrée et en devers. Rémi et Fred s’imposent un rythme soutenu, nous ne les reverrons plus qu’a l’arrivée.  La longue descente en direction du Pas de l’Eouvé est très abîmée avec une multitude de bosses et de roches non stabilisées, attention aux chûtes ! Nous croisons d’ailleurs fréquemment bénévoles, secouristes, pompiers qui veillent et prennent en charge les nombreux blessés victimes de ces passages difficiles, la logistique est aussi impressionnante. A la sortie du Pas de l’Eouvé, une nouvelle difficulté se dresse devant nous, celle de la Bastide Neuve, une montée de plusieurs km avant de redescendre rapidement pour un finish délicat dans les graviers en direction du col du Bougnon. Cette fameuse montée du Bougnon est l’occasion de partager nos efforts avec les spectateurs venus nombreux nous encourager. Ainsi nous grimpons Laurent, Bruno et moi, ce fameux mur et atteignons le col sans mettre pied à terre, merci la foule ! Le tracé se poursuit par le sentier du Lissandre, un splendide monotrace vallonné qui finit par le sommet du vallon de la Gaillarde en surplomb de la baie de Fréjus au fond, sublime ….

P1050321Après une belle dégringolade rapide dans les pierres et les ornières, voila « la dalle en béton », un classique du Roc, une montée large qui se termine en pente très raide sur la fin. Un dernier ravitaillement avant de dévaler encore pour la dernière partie de transition plate et roulante en direction de Saint-Aygulf. Nous voila sur la plage de la Galiote, avant d’en ressortir par les escaliers vers le sentier des douaniers devant un mer particulièrement agitée. De nouveau la plage et le sable … puis le pont flottant qui bouge pas mal à cause de la houle et du vent violent (90km/h) avant la longue piste cyclable, ca sent l’écurie…Nous basculons une dernière fois sur la route puis dans les bosses du petit bois avant d’atteindre la base nature et l’arrivée qui se dessine tout au bout. Ca y est, nous voila au milieu des barrières, les spectateurs nous encouragent encore et c’est ensemble Bruno, Laurent et votre serviteur que nous franchissons la ligne sous les acclamations du public en délire ! Le speaker nous interpelle pour quelques mots au sujet de nos splendides maillots Vttescapade.fr (conception  R-Trax / Dgé production) inaugurés pour la circonstance et sur la vidéo à venir… c’est la délivrance, On l’a fait ! 5h49 au compteur officiel pour 56 km et 1860m de D+, sans casse ni bobo. Nous rejoignons nos deux autres compères arrivés 20 minutes plus tôt, mission accomplie, bravo les copains !

Décollage
A peine remis de nos émotions et d’un dernier rapide ravitaillement, faut pas trainer et direction l’hôtel pour organiser le retour dans nos chaumières. Nous saluons une dernière fois nos amis hôteliers René et Joëlle avant de caler le GPS du « Jumper » sur Toulouse… Pas de pluie sur le Roc mais la flotte jusqu’à Toulouse comme une revanche de Madame météo après ce fameux Roc d’Azur si bien au sec. 23h, arrivée sur Toulouse et après un dernier salut, les héros rentrent chez eux, les jambes lourdes et plein d’images dans la tête … y a plus qu’a plaquer sur le web cette bafouille, trier les photos et monter le film pendant que tout est encore frais dans nos mémoires …. C’était en direct de Fréjus, sur la planète VTT du Roc d’Azur 2010, une bien belle aventure que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

L’album photos complet La trace GPS du parcours Vidéo ( les bobines du ROC)

IMG_8163 IMG_8182 IMG_8194 P1050246 P1050247 P1050296 P1050302 P1050317 P1050320 P1050288

Pour marque-pages : Permaliens.

16 Commentaires

  1. Nickel ce compte rendu Gilles ! Tu retranscris à merveille l’ambiance sur place. Le Roc, un parcours toujours aussi sélectif, des descentes de folie, pour le plus grand plaisir de tous les engagés !
    Allez, rendez-vous l’an prochain, avec un nouvel objectif : moins de 5h !
    Merci pour ce superbe weekend, à renouveler rapidement.

  2. Oui c’était bien cool, ce week.end à Fréjus. Il ne faut oublier les 6 artistes de la visseuse, 18 m3 de bois, 16 000 vis pour assembler le module du contest de slopestyle, impressionnant !
    Un petit coucou à Amhed à qui j’ai donné un chambre pour qu’il puisse finir le roc.
    Merci aux 4 copains avec qui j’ai partagé cette épreuve, et à Christian pour le camion qui nous a bien rendu service.

  3. J’ai oublié pour ceux qui n’ont pas pu se rendre à Fréjus revivez l’évènement avec le reportage en direct du Roc de FR3 lien: http://mediterranee.france3.fr/evenements/index.php?page=article&numsite=5144&id_rubrique=6776&id_article=17018
    A+

  4. Un grand BRAVO pour les courageux…

    Ça donne vraiment envie de participer, la préparation a cette épreuve doit être importante…je ne pense pas qu’un novice pourra prendre du plaisir…même si l’important est de participer

    Quelques commentaires sur l’utilité ou pas de votre préparation physique ou mental pour cette épreuve serai intéressant.

    Bon courage pour les courbatures et à bientôt

  5. Comme dit Antoine, BRAVO.
    Merci pour ce récit qui donne envie (même si ça fait peur…)
    Au moins, je sais ce qu’il me reste à faire. M’ entrainer, m’entrainer, m’entrainer……….
    @+

  6. Salut Antoine,
    préparation essentielle effectivement pour ce type d’épreuve surtout si on veut en profiter et aller jusqu’au bout, ce qui était l’objectif pour nous avant tout. Notre préparateur physique (bruno pour ne pas le nommer) nous a bien aidé . pas mal de roulage et de belles bosses locales, les rando de septembre, plus un régime malto 3 jours avant le grand choc !!!
    du coup peu de courbatures, bizarre même !!!

  7. Salut Gilou

    Je vois que le roc c’est super bien passé.J ai vu Bruno cet aprem au boulot ou on parle de ce week end.Pour ma part le roc a pris fin au 20 km à la fin de la descente du clapier celle après le portage. Système de suspension arrière cassé.Merci à mon velociste qui m’a super bien remonté mon bras arrière après le remplacement de celui ci. Heureusement que cela ne c’est pas produit en descente.Voila comment des mois de préparation partent en fumeée!!!Mais cela n’est pas grave car je reprends l’année prochaine ou là je vais tout casser!!!

  8. merci pour ce beau résumé
    çà donne envie, mais il faut avoir les jambes 🙂
    quelle belle compétition !

  9. Salut les gars,

    Pour moi qui débute dans le VTT, le Roc est l’aboutissant. Est-t’il vraiment si difficile que ce qu’on dit? Vu la vidéo et le résumé, il va faloir que je m’entraine. Ce qui fait peur, c’est pas la distance; c’est le dénivelé … Bravo à vous tous et un grand MERCI pour ces résumés.

  10. Difficile, oui et non, tout dépends de l’objectif qu’on se fixe au départ… Il s’agit effectivement d’un évenement particulier, compétition pour beaucoup donc en temps que simple randonneur, pas habitué à la même approche de ce sport… pour ce qui est de la difficulté , bonne préparation indispensable au mois deux mois avant histoire de ne pas trop en chier, finir et apprécier un max. Vtt est parfait état au départ et maitrise des descentes technique vivement conseillées. surveillance alimentaire surtout dernière semaine afin d’éviter coups de pompes, crampes …. et après c’est dans la tête et les jambes 😉

  11. Salut les gars,
    Pour les courbatures, elles étaient absentes lundi dernier pour nous 5.Mais comme toutes les grandes épreuves sportives, tout est dans la préparation avant l’épreuve que ce soit: dans la matériel VTT (hein Poulou, ou Fred ?), dans la tenue sac à dos par exemple (n’est ce pas Gilles ?). Dans la prépa physique nous avions Gilles et moi plus de 2500km au compteur depuis le début de l’année, dans la prépa alimentaire (nouilles et malto les jours précédents. Si on veut profiter au max de l’épreuve le plus important est la préparation sans négliger aucun point, après il y a le reste le jour de l’épreuve, météo, incident mécanique,chute éventuelle.Avec mon niveau je n’ai pas trouvé la course super dur, je m’attendais à pire en terme de terrain pour rouler dans les descentes, et je n’ai pas vraiment ressenti les 1860m de D+, moins pas exemple que lors de mes sorties antérieures dans les Pyrénées.
    Voila en bref ce que je que je pouvais dire, au plaisir d’en parler lors d’un rencontre prochaine.

  12. Pour ma part, ce fut matériel mais un grand merci encore au mécano qui a fait la boulette sur mon vélo!!Mais bon, ce n’est que de l’histoire ancienne. On doit me refaire les travaux mercredi normalement je dois le récupérer pour la fin de semaine ou je pourrais aller a la rando de NOE.Vous l’a faites celle-ci les gars.Car si oui on pourrait se retrouver la bas?

  13. hello Nico,
    perso, je ne pourrait pas l’a faire cette année, n’étant pas dispo (je serais dans les cailloux de la Clape à Gruissan …). je l’ai fait l’an dernier , parcours physique et sympa, bonne organisation sympa. A+ Gilles

  14. Merci Gilou pour ta visite sur notre site,je te rends la politesse, ça fait plaisir que des vététistes de Toulouse nous rendent visite
    Ta vidéo est vraiment super, on peut revivre le parcours comme si on y était
    Pour info on organise une randonnée chaque année, le premier dimanche d’avril, vous serez les bienvenus si votre planning le permet
    Jean-Phi

  15. Effectivement, c’est sympa, nous retenons l’idée d’une visite dans un secteur encore méconnu pour nous mais un peu loin surtout sur un week end … L’invitation est équivalente aussi dans notre secteur… Au fait, quand je tape saint chamond sur google map, je tombe d’abord sur « servodep » , normal ????? la c’est la grande classe !!!! Gilles

  16. Un petit rectificatif : c’est le dernier dimanche d’avril la St Cham’ Vtt

    Quant à Google Map…alors là je suis le premier surpris?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.