Pâques à Gruissan

gruissan.jpg
Cette année, la météo n’était pas vraiment au rendez vous de ces vacances de Pâques sur la cote Languedocienne. Après un début de semaine bien morose, une trêve de ciel bien bleu incitât une première sortie familiale motivée par un déjeuner dégustatif d’huitres locales. C’est donc à partir de la piste cyclable que nous avons rejoint la lac de Gruissan, contourné le vieux Village pour continuer notre périple vers la plage des Chalets avant d’atteindre la base conchylicole. Après une bonne halte réconfortante, nous avons repris notre chemin du retour en bifurquant par le port de plaisance et la plage du Gratzel. Une sortie sympa, facile et dont le trace du cher Garmin devrait en intéresser plus d’un ……  la trace GPS

          img_4525

le temps étant décidément bien bas, il fallut attendre le vendredi 10 avril pour oser une escapade dans le massif de la Clape. En cette fin d’après midi, après la montée infernale vers la vigie, j’ai rejoint la chapelle d’Auzils par la trace habituelle toujours aussi caillouteuse. Puis, passage par le lac artificiel du Rec avant de retrouver les singles classiques entre le domaine de Bouis et les vignes. Une mise en jambes sympa avant la  rando de la Palme prévue dimanche 12…

 img_4532          img_4537

… Et bien non, la météo en aura décidé autrement, pas de printemps de Lilian à la Palme cette année, même pas d’hiver de Lilian d’ailleurs ! Devant une météo exécrable (vents à 80 km/h, 8 °C et des trombes d’eau continues depuis 5 heure du mat), l’organisation jugea plus sage d’annuler cette manifestation pourtant si attendue du Grand Sud. Il fallait donc une sympathique sortie après les accalmies pour clore cette pause pascale qui, coté météo, ne restera pas gravée dans les annales.

C’est donc, par un magnifique ciel bleu et sans vent que j’entrepris enfin, ce mardi 14 avril, une sortie matinale en direction de Narbonne. Retrouver le lac de Gruissan au lever du soleil vers 7h30 est toujours aussi sublime. Après la pause photo, direction le canal de la Robine et le parcours fléché. Avec un léger vent de face, Je traverse des espaces bien arrosés ces derniers jours et détrempés sur une grande partie. Des petits ruisseaux se sont constitués, traversant les chemins et drainant l’eau des massifs vers l’étang. Je retrouve les berges du canal de la Robine bien grasses elles aussi avant de rejoindre une portion plus roulante et sèche. Enfin, Narbonne, ses pécheurs et péniches. Quelques clichés, petite pause et c’est déjà le chemin du retour avec cette fois-ci le vent … dans le dos. Je retrouve le bercail après 1h40 de pédalage et 38 km au GPS.  (virée prévue de refaire prochainement en famille !)

img_4552  img_4553  img_4554 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.