Rozière 2012 bien arrosée !

« …Il est 6h30 quand Jérôme et moi prenons la route vers Cahors. Le temps annoncé ces derniers jours est bien au rendez-vous lui aussi, néanmoins il ne rabat pas notre allant. Passé une petite halte pour prendre un café sur une aire d’autoroute et nous voici enfin arrivés à la Rozière vers 8h00. Nous remplissons les formalités d’usage  puis nous nous engageons sur le 40km, compte tenu de l’exécrable météo. Nous rattrapons rapidement au profit d’une jolie descente, un petit groupe de 4 personnes avant de nous rendre compte tous ensemble que nous venons de court-circuiter une partie du tracé. Jérôme et moi serons les seuls à rebrousser chemin afin de bien réaliser l’ensemble du parcours. Donc la jolie descente se transforme en une belle montée…
Finalement, nous reprenons la bonne trace, précédés d’un autre groupe que nous doublerons à la faveur des montées mais qui me doublera à la faveur des descentes boueuses. Ce petit jeu durera longtemps me concernant car Jérôme, bien qu’en mode économie en vue de la transvé, descend aussi fort qu’il ne monte. Pourtant, je ne le perds pas de vue et c’est déjà pour moi une première victoire.

Une rando sans bricolage n’en serait point une. C’est donc traditionnellement qu’un petit réglage d’indexation se réalise rapidement. Passé cet aléa, les chemins se succèdent tandis que la pluie redouble. L’eau ruisselle dans les côtes et stagne dans les sous-bois, rendant par endroit l’exercice délicat et le passage dans les flaques obligatoire. Une première descente engagée dans le pierré, ponctué de nombreuses marches, me rappelle que l’expérience commence à payer. Ainsi une deuxième précédant le ravitaillement me permet de doubler quelques concurrents sur des marches très osées. C’est d’ailleurs à cet endroit que le photographe officiel s’était positionné.
Nous quittons rapidement le ravito et continuons sur le 40, délaissant le 60 et 80. Nous nous enfonçons dans une sombre forêt au profit d’un long single que nous devinons à flanc de colline (En fait, mes lunettes sont saturées de boue comme mes gants). Nous doublons quelques concurrents puis au sortir de celui-ci la pierre succède à la boue en montée comme en descente. Nous ne verrons plus grand monde à partir de cet instant. Au cœur d’une forêt mixant feuillus et « sapineux », nous jouons à serpenter en frottant les épaules avant de remonter en direction du retour. Jérôme m’attend suite à quelques douleurs dorsales puis nous arrivons à La Rozière repeint de la tête aux pieds. Le parking ne s’est pas trop vidé et nous devinons que peu de monde s‘est présenté cette année.

Au final, une sortie quelque peu gâchée par la pluie et un regret que le parcours ne nous ait pas amené du côté de Cahors et du pont Valentré. Peut-être était-ce le cas sur le 60 ? 4h10 pour 3h40 de pédalage et 1100 m de D+. Merci à Jérôme de m’avoir attendu par endroit et bon courage à lui pour la transvé. »  C’était Christophe de retour de Cahors.

la trace GPS du 44 km

Pour marque-pages : Permaliens.

11 Commentaires

  1. Bravo les gars, dommage pour les maillons avec cette météo peu de monde. Mauvais signe ce mal de dos pour Jérôme à une semaine de la TV. En attendant une météo plus clémente, demain c’est boulot.

  2. Du courage .. Merci les gars !
    Pensées pour toi Jérome, je compatis.
    Faudra être à 200% pour la TransV.
    Chris, tu aimes toujours autant la boue !! lol

  3. Ouh la. Les douleurs dorsales c’est moi qui les aient connu et non l’inverse, bien heureusement pour Jérôme. La phrase aurait donc dû être : Jérôme m’attend suite à quelques douleurs dorsales qui me ralentissent…

    Thierry j’aime la pluie, je la chéri et l’appelle de tous mes voeux à chaque sortie.

  4. Bravo les gars, trop fort les Vttescapade !

  5. Il manque tout de même quelque chose lors de ces sorties. Notre petit duo houspilleur, à savoir Gilou & Galipo.

  6. Bravo les gars pour avoir eu le courage d’y aller malgré la pluie annoncée ! Donc peu de regrets pour moi de ne pas avoir été disponible, sauf que la préparation pour les portes du soleil prend du retard… Je vais pas pouvoir suivre Chris…
    Et bon courrage pour la transvé Jérome !

  7. respect les gars déjà que sur le sec c’est hard alors sur le mouillé j imagine même pas.L’an dernier je l’ai faite et j’ai pris une boite mémorable ce qui as créer mes soucis d’épaule entre autres, lol!!!

  8. T’inquiete Chris, ça lui tarde à Gilou de rouler.
    Je te le dis … hein Gilou.

  9. Bonjour , trop bien ce raid , moi perso , j’ai pris trois bonnes pelles mais je me suis régalé.
    je sais pas qui a balancé de la vaseline sur les cailloux ,lol…
    je regrette en rien mon séjour sauf que j’ai oublié mon parapluie au stand d’arrivée , moi et mes potes du Gers , on vous dit à l’année prochaine…..

    temps total 4h
    temps de roulage 3h37
    vitesse moyenne 11.2 km/h
    dénivelé+ 1271 m
    distance 41.22 Km

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.